L’aromathérapie

aromathérapie

 

Histoire de l’Aromathérapie

C’est en Orient vers 5000 ans avant J-C que l’on trouve les premières traces d’extractions d’huiles essentielles. En Inde vers cette même époque, un art de soigner, l’Ayurveda, fut développé ; cet art repose en grande partie sur les végétaux aromatiques en lien étroit avec prières et mantras.

En Egypte, on utilisait beaucoup d’aromates en cuisine, afin de rester en bonne santé. Par exemple, l’ail avait la réputation d’éloigner les maladies. A cette époque, on connaissait aussi l’anis, la menthe, la marjolaine…

Les égyptiens savaient que les fragrances modifiaient nos émotions. Ainsi tout pharaon possédait un arsenal de parfums pour remonter le moral, calmer la nervosité....

Les Grecs ont développé le savoir hérité des Egyptiens ; dont le plus célèbre d’entre eux, Hippocrate, préconisait un bain et un massage aromatique chaque jour. Au Moyen-Age, les populations se protégeaient de la peste grâce à des bouquets de lavande et autres plantes.

Mais c’est le chimiste français Maurice Gattefossé qui est le fondateur de l’aromathérapie moderne. Aujourd’hui, l’aromathérapie connait une expansion croissante, ses applications sont variées comme nous allons le voir et de plus en plus de personnes utilisent les huiles essentielles pour se soigner.

 

Les principales méthodes d’extraction

La distillation à la vapeur d’eau est le procédé le plus courant. Afin de préserver toutes les propriétés précieuses des huiles essentielles, certaines huiles sont traitées immédiatement après la récolte, d’autres quelques jours plus tard, d’autres encore doivent être laissées sécher avant l’extraction.

L’expression, une autre méthode, est exclusivement réservée à la famille des agrumes : bergamote, pamplemousse, citron…Aujourd’hui, ce sont des presses mécaniques qui exécutent le travail; mais les huiles d’agrumes destinées à l’aromathérapie doivent obligatoirement provenir de fruits issus de l’agriculture biologique.

La macération est intéressante car on obtient l’huile essentielle très rapidement après avoir plongé les plantes dans une huile végétale pour simplifier …Ces huiles essentielles obtenues comme le calendula, le millepertuis font de bonnes huiles de massage.

 

L’aromathérapie et vous

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir c’est qu’il est essentiel d’utiliser uniquement des huiles d’excellente qualité car en aromathérapie, les huiles doivent être aussi «complètes», pures et naturelles que possible pour produire l’effet attendu.

Les huiles essentielles étant précieuses, elles doivent être traitées avec respect.

Elles sont sensibles aux ultraviolets ainsi qu’à la température donc pas de soleil. Le mieux est de les conserver à une température inférieure ou égale à 25°C et dans un endroit sombre. Les huiles essentielles se conservent généralement 3 ans lorsqu’elles sont pures, par contre, diluées dans un huile support, leur durée d’utilisation diminue.

 

Ces huiles s’utilisent dans la plupart des cas diluées dans une huile de support (huile d’amande douce, d’avocat, de bourrache, de calendula par exemple…) comme :
en usage externe : bain de siège, de pieds et de mains, soins intimes, douches, inhalations, massages
ou en usage interne

 

ATTENTION

Bébés et femmes enceintes ne doivent jamais prendre d’huiles essentielles par voie interne.